En suivant le Canal de Nantes à Brest
....de Guenrouët à Fégréac

Les chemins de halage du Canal de Nantes à Brest mènent les promeneurs d’écluse en écluse, qui s’ouvrent pour le plus grand plaisir des plaisanciers...

La paisibilité des lieux, la douceur de l’onde et de l’ombre portée vous feront oublier le temps écoulé. Les totems qui jalonnent votre chemin vous donneront quelques indications à ce sujet…

1 – Rencontre avec Stéphane, éclusier le long du Canal de Nantes à Brest

Fégréac est manifestement un lieu de rencontres. C’est dans ces terres de bois et de marais que se rejoignent le canal de Nantes à Brest et la Vilaine. C’est aussi à ce croisement que Stéphane Anselme, gardien de l’écluse du Bellion, ouvre manuellement la voie aux plaisanciers français, anglais, hollandais, allemands et aux locataires de pénichettes souhaitant voguer jusqu’à l’océan. Quand il n’est pas à la manœuvre, Stéphane s’occupe de ses chèvres. Si vous passez le voir, c’est volontiers qu’il vous les présentera.

 

2 – Le belvédère de Fégréac

La butte Saint-Jacques, surplombant de 30 mètres la Vilaine, le canal et sa campagne environnante, est probablement l’ancienne ville gallo-romaine de Durétie. Mais le « mirador » de troncs, fourches et autres branchages en bois de châtaigner que vous apercevrez, est une construction bien plus récente. L’artiste russe Nicolas Polissky, aidé par de vaillants bénévoles, a érigé cette structure de 12 mètres de haut en 2014. Depuis la cime de celle-ci, vous pourrez admirer la vue panoramique sur les alentours de Fégréac, les sept clochers des communes voisines ainsi que la carrière de pierre attenante qui propose des spectacles en été.

3 – Le Port de Guenrouët

Guenrouët, dernière escale. Si, pendant des siècles, la foule s’y rendait pour les vertus de l’eau de la fontaine de Riaveau, supposée guérir toute sorte de maux, les cyclistes courbaturés pourront s’arrêter déguster une crêpe en terrasse. Les plus courageux poursuivront leur virée en louant une embarcation au club de canoë-kayak, situé juste de l’autre côté du pont. A l’inverse, si vous choisissez Guenrouët comme point de départ, il est tout aussi possible d’y louer des vélos.

4 – Déjeuner à la table de maître du Relais Saint-Clair

Dans le cadre verdoyant du petit port de plaisance de Guenrouët, Frédéric aux fourneaux et Hélène en salle vous reçoivent dans le pur respect de la tradition gastronomique française. Vous serez néanmoins surpris par le modernisme avec lequel sont travaillés les produits frais et régionaux : au « suprême de poulet de la ferme d’Auré aux écrevisses, pomme boulangère » succédera un « filet de sandre, beurre blanc à la façon des bords de Loire ». Vous préférez vous laisser guider ? En choisissant le Menu Découverte, le chef sortira de sa cuisine sept plats de son choix, servis en petite portion, pour explorer un éventail de spécialités avec des accords mets-vins.

Vous aimerez…

 

Sa convivialité

Entre vallons et marais, le canal coule de beaux jours. Le randonneur salue le cycliste, le plaisancier discute avec l’éclusier… et les oiseaux enveloppent tout ce beau monde d’une douce mélopée.

Ses écluses

Si certaines sont en libre service, ce sont les éclusiers qui permettent le plus souvent aux plaisanciers de franchir les dénivellations du canal. N’hésitez pas à discuter avec eux si vous les croisez : vous repartirez avec de belles histoires.

Ses anecdotes historiques

Dans un contexte de guerre avec l’Angleterre, Napoléon Ier signe en 1810 un décret annonçant la création du canal de Nantes à Brest. Son neveu Napoléon III l’inaugura en personne en 1858.

 

 

Informations pratiques

Office de Tourisme du Pays de Redon
02 99 71 06 04

Office de Tourisme de Pont-Château Saint Gildas des Bois
02 40 01 40 10

Longueur : 32km
Durée : 2h
Niveau : facile

 

Télécharger la carte

 

© J. Jéhanin, A. Lamoureux

Localisation

Allez-y de notre part

Ajoutez votre grain de sel