S’initier au char à voile à Saint-Brevin-les-Pins

Le nord de la France n’a ni le monopole des grandes plages de sable, ni celui de la pratique du char à voile. Mon expérience en est la preuve ! J’ai vécu 7 ans dans le Nord-Pas-de-Calais où on me parlait sans cesse de cette activité des bords de mer et c’est pourtant en Loire-Atlantique que je me suis essayée pour la première fois au char à voile.

Dans notre département,  il y a deux grandes plages qui se prêtent particulièrement bien à cette activité. Il s’agit de celle de la Baule, bien connue des baigneurs, et de celle un peu plus confidentielle de Saint-Brevin. C’est sur cette dernière que j’ai pu prendre mon premier cours de char à voile avec Sports Nautiques Brevinois.


Quel équipement prévoir pour faire du char à voile ?

Eh bien pas grand-chose en fait. Ça a d’ailleurs été un argument clé pour nous motiver à essayer le char à voile. Il suffit d’avoir un coupe-vent, une paire de gants (type peintre ou jardinier), des lunettes de soleil et des chaussures fermées pour se lancer dans la pratique. Pas d’investissement et une nouvelle façon de profiter du bord de mer.

Si, comme ça a été le cas pour moi, le temps n’est pas de la partie le club prête des combinaisons (type pêcheur) totalement étanches. Testées et approuvées, elles évitent de se retrouver trempé en cas de pluie et recouvert de sable si celui-ci est mouillé !


Comment ça se passe un cours d’initiation avec Sports Nautiques Brevinois ?

Un cours de char à voile dure 2h mais il faut arriver 30mn avant le démarrage afin de s’enregistrer et de s’équiper. On file ensuite sur la plage où nous attendent notre moniteur et des chars à voile. C’est là que les choses sérieuses commencent !

La première partie du cours est dédiée à la préparation de nos chars à voile. On les trouve couchés sur la plage et c’est à nous de les rendre opérationnels sur les bons conseils de notre moniteur. On apprend à monter sa voile et son écoute (la corde qui permet de tendre la voile), on redresse son char et on règle le palonnier à sa taille (la barre qui nous permet de tourner avec les pieds). Et hop, il est prêt à rouler sur la plage !


Ensuite, c’est à nous de nous préparer. Le moniteur nous explique le fonctionnement du char à voile et notamment deux informations essentielles : comment on tourne et comment on s’arrête. Les explications sont assez rapides car il n’y a pas énormément de choses à savoir et on peut rapidement passer à la pratique.

La pratique du char à voile en elle-même se fait de manière graduelle, le temps d’apprendre à maitriser notre engin et notamment les virages face et dos au vent. On commence avec un demi-tour, puis avec un tour complet et enfin avec un circuit un peu plus compliqué.

Les deux heures passent à une vitesse folle et on termine le cours en apprenant à ranger son char à voile.


Est-ce compliqué de faire du char à voile ?

Je ne vais pas vous mentir, j’étais un peu stressée à l’idée d’en faire pour la première fois. Je ne navigue jamais et donc le concept de voile m’était complétement étranger. En plus de cela on a tous l’image des chars qui filent à toute allure avec les roues qui se lèvent.

Ce premier cours m’a complétement ôté cette image d’une activité compliquée voire dangereuse. Le plus complexe est de comprendre que c’est le vent qui nous lance et nous arrête. Parfois il faut donc tourner afin de se mettre face au vent pour stopper son char et d’autres fois il faut se laisser porter, comme lorsque l’on a le vent dans le dos. Mais après 2 petits tours on maitrise déjà son char.

Et alors, est-ce bien le char à voile à Saint-Brevin ?

Oui, trop ! Nous étions deux et nous avons adoré l’expérience. La prise en main est vraiment plus simple que ce que nous pensions et on s’amuse donc dès le début de l’activité ! La pluie qui était passée avant nous sur la plage et le vent assez fort ce jour-là ont contribué à notre plaisir. Qui ne rêve pas de doubler son acolyte en roulant dans une flaque d’eau ? 😀

La plage de Saint-Brevin est très grande, nous étions plusieurs groupes à faire du char à voile, il y avait même des particuliers qui avaient leurs propres chars, et nous étions loin de nous gêner. Seule la marée montante nous chassait et faisait courir Aurélien, notre moniteur, dans tous les sens afin de déplacer le circuit avant qu’il ne se retrouve submergé.

J’ai beaucoup aimé la pédagogie du moniteur. Avec les circuits qui montent en difficulté, l’enseignement de l’activité passe vraiment tout seul. En plus, ça nous permet de faire des petites pauses pour reposer nos mains et nos bras car c’est eux qui forcent le plus. Aurélien était super sympathique et il a clairement contribué à nous faire passer un bon moment !

Enfin, ce qui est génial c’est que l’on apprend à monter et démonter son char. On est donc impliqué et on sait réellement comment fonctionne le char à voile. Si demain on en achète un on saura comment faire pour le préparer à rouler.  Alors, on n’en est pas encore là, mais on est totalement prêts à recommencer l’expérience en stage !

Si vous aussi vous voulez vous lancer dans l’expérience, toutes les informations pratiques sont à retrouver sur le site de Sports Nautiques Brevinois.

Ajoutez votre grain de sel

Centre de préférences de confidentialité

Publicité

Acceptez-vous le dépôt et la lecture de cookies pour nous permettre avec nos partenaires d'analyser votre navigation pour permettre de vous proposer des publicités personnalisées ?

1P_JAR APISID HSID NID SAPISID SID SIDCC SSID
__cfduid
DSID IDE

Statistiques

Acceptez-vous le dépôt et la lecture de cookies pour nous permettre d'analyser votre navigation et nous permettre de mesurer l'audience du site ?

_ga,_gat_UA-16082588-1,_gat_UA-16082588-11,_gid