Promenade le long du Canal de Nantes à Brest, en vélo

La Loire-Atlantique se prête très bien au cyclo-tourisme. La promenade en vélo est, sans conteste, l'un des meilleurs moyens pour profiter des paysages, et surtout des pauses un peu partout !

Pédaler sur des chemins de halage est un vrai plaisir, surtout en famille : on est en sécurité sur une piste dédiée aux promeneurs et aux cyclistes. C’est d’ailleurs par ici que passe la Vélodyssée, un itinéraire cyclable qui longe l’Atlantique de Roscoff à Hendaye. Ainsi, même si je ne vais vous parler ici que du tronçon qui rejoint Guenrouët depuis Saint-Nicolas-de-Redon, il est possible de partir de Nantes.

Qui dit canal, dit écluses. Elles jalonnent le circuit, permettant aux bateaux de remonter le canal. Ici, elles sont encore opérées par des éclusiers. Ceux-ci travaillent en couple, et vivent dans les maisons qui jouxtent les écluses. Pour eux, l’année se partage entre l’entretien du canal pendant l’hiver, et les passages des plaisanciers pendant l’été. Ce qui ne leur laisse pas beaucoup de répit !

Nous partons de l’écluse des Bellions. Toute fleurie, elle est particulièrement jolie. Après avoir regardé quelques bateaux passer, et beaucoup discuté avec l’éclusier qui manœuvrait les portes (l’écluse est moitié-automatique), nous avons enfourché les vélos.

Aucune difficulté ici, c’est globalement plat le long de cette partie du canal. Le sentier est large, il est idéal pour les familles.
Autre avantage des chemins de halage : il est impossible de se perdre, il suffit de suivre l’eau !

Entre l’écluse des Bellions et Guenrouët, on pédale pendant 16km. Seize kilomètres de nature, au bord de l’eau, le long des arbres et des champs. À Guenroët, je vous conseille de faire une pause pour manger, d’une part, mais aussi pour tester la randonnée avec un âne. Charlotte, de « Aux ânes etc. », met son cheptel à disposition des promeneurs. On peut partir pour une heure, deux heures, une demi-journée, ou même plus longtemps !

Après avoir brossé l’âne, avoir installé le bât et quelques couvertures, on peut partir pour une balade. Les jeunes enfants peuvent s’asseoir sur l’âne, les adultes tiennent la corde et se dégourdissent ainsi les jambes après avoir pédalé. On marche à la vitesse de l’âne. C’est l’occasion d’explorer l’autre côté du canal, le bois, et le joli village de Guenroët.

Après Guenrouët, vous pouvez pédaler, toujours le long du canal, jusqu’aux Pensions de la Baraque, où Anne-Thérèse propose des hébergements insolites à côté de sa ferme pédagogique. Elle accueille, en camping ou en « tonneau » les cyclistes, les cavaliers et les promeneurs.

5 conseils pour partir en vélo
1 – Ménagez-vous des pauses (surtout si vous pédalez avec des enfants)
2 – N’oubliez pas la crème solaire, et surveillez la chaleur dans les carrioles des enfants
3 – Mettez un casque. Le casque est d’ailleurs obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.
4 – Vérifiez l’état du vélo avant de partir : pneus gonflés, freins bien serrés
5 – Prévoyez de l’eau et de quoi combler un petit creux

Crédits photos & vidéos : © Madame Oreille

Allez-y de notre part

Ajoutez votre grain de sel