L'Estuaire de la Loire n'aura plus de secrets pour vous !

À mi-chemin entre Nantes et Saint-Nazaire, le Centre de découverte Terre d’Estuaire est un lieu unique dédié à l’estuaire de la Loire qui ouvrira le 9 février 2019, sur le Port de Cordemais.

Repaire de pirates, point de départ de voyages autour du monde, écrin idyllique pour la biodiversité, clé d’entrée d’une activité industrielle riche, l’estuaire de la Loire est un territoire au patrimoine naturel unique, une petite langue de 60 km qui a tant d’histoires à conter ! Jouer les chasseurs d’épaves gisant sous l’eau, se mettre dans la peau d’un oiseau migrateur en s’allongeant sur un canapé, s’improviser batelier ou encore s’envoler au-dessus de l’estuaire dans un ballon ascensionnel : le Centre de découverte de Terre d’estuaire propose de contempler, découvrir, comprendre, expérimenter et voyager dans la dernière partie de La Loire, avant sa rencontre avec l’océan.

La scénographie immersive, orientée autour des 5 sens, offre un parcours interactif, ludique, pédagogique et onirique. Du bâtiment amarré au Port de Cordemais et sa scénographie innovante pour explorer la Loire dans tous les sens jusqu’aux Nuits Imaginaires et ses hébergements insolites en passant par les Croisières Inédites et les Escapades Complices, des activités complémentaires pour prolonger le voyage : Destination Terre d’estuaire !

Terre d’Estuaire : un bâtiment amarré sur le Port de Cordemais

En résonnance avec le paysage, l’architecture du bâtiment est le fruit d’un parti pris d’aménagement respectueux du site, 8 000 m2 dont près de la moitié sont des aménagements paysagers. La construction, originale et durable, a impliqué 27 entreprises, toutes locales. Doté d’une structure en bois d’épicéa et d’Ombrières en peuplier, il se répartit sur 2 030 m2 entre ciel et terre et se compose de 5 espaces scénographiques, d’un belvédère à 10 m, d’un toit terrasse à 7 m et d’un ballon qui s’élève à 25 m du sol. Un premier voyage… celui des yeux !

Un voyage permanent de 2h, à sens unique, qui plonge le spectateur dans le temps, dans l’Histoire et dans l’espace.

 

©Hadrien Brunner

Ajoutez votre grain de sel